Accueil / Start-up /

Le pont de Keyrus a un an

, par Luc Battais

Spécialiste du conseil dans les domaines de la « data intelligence » et de la gestion de la transformation, Keyrus a créé il y a un an un accélérateur de start-up conçu comme un pont entre des start-up innovantes et les grandes entreprises. Cyril Cohen-Solal, directeur du projet rappelle le fonctionnement de cette « Innovation Factory »

Stratégies Logistique : la Keyrus Innovation Factory (KIF) a un an de quoi s’agit il ?

Cyril Cohen-Solal : le KIF est une aide aux start-up conçue comme un pont avec les 3000 grandes entreprises clientes de Keyrus dans le monde. Et dans un pont il y a deux côtés auxquels nous apportons de la valeur. Côté start-up nous agissons comme un accélérateur. Dans chacune des deux promotions KIF annuelles bâties à partir d’appels à candidature nous en sélections de 3 à 5 en moyenne considérées comme intéressantes pour nos clients. Côté grandes entreprises KIF les accompagne en fonction de leurs besoins et de leurs enjeux, dans leur recherche de technologies innovantes et dans l’implémentation de nouvelles solutions. Nous les aidons à réfléchir à des processus d’innovation avec injection du savoir faire de start-up tout au long d’un processus qui dure de 3 à 6 mois. Durant cette période, les start-up ont l’opportunité de rencontrer et de proposer leurs offres à des grands groupes. KIF les accompagne dans l’adaptation de leurs solutions ainsi que dans leur stratégie de mise en marché. Les équipes de KIF sont par la suite présentes tout au long des processus technologiques et métiers, du pilote jusqu’à l’implémentation réussie des solutions dans les entreprises. KIF agit également comme un fonds d’amorçage en investissant de manière très sélective dans les start-up qui viennent enrichir le portefeuille de solutions innovantes de Keyrus. Les start-up retenues pour la 1ère session 2016 ont été : Cabara, dans le domaine de la cybersécurité, Reactful, spécialisée dans l’analyse et la réaction des comportements digitaux et Finnovest, une plate-forme de gestion et de diffusion de recommandations personnalisées d’investissements.

S.L. : Les très grandes entreprises auxquelles s’adressent Keyrus disposent de services dédiés à l’innovation et à la R&D, on pourrait penser qu’elle n’ont pas besoin de la passerelle du KIF, pourquoi la factory leur apporte-t-elle de la valeur ?


C.C-S :
Pour plusieurs raisons. En premier lieu, toutes les entreprises ne sont pas autant focalisées sur l’innovation qu’elles le disent parfois, les services en charge de l’innovation sont souvent déconnectés du terrain et surtout ils ont tendance à travailler plutôt sur des projets dans continuité de leur offre. Or il me semble qu’il faut faire aujourd’hui une différence entre l’innovation incrémentale de type « j’améliore mon offre » et l’innovation disruptive , « je crée une nouvelle offre, une nouvelle plate-forme qui va changer le marché ». Les start-up permettent d’envisager des ruptures. Tous les jours il s’en crée de nouvelles qui sont autant de nouveau « lab ».

S.L : Le phénomène start-up a maintenant plusieurs années est-ce qu’on peut envisager un processus de maturation qui tendrait à créer, par exemple, une offre nouvelle de systèmes informatiques proposée par de nouveaux éditeurs ?

C.C-S : Je ne le pense pas, l’idée de la plupart des gens qui fondent une start-up n’est pas de construire une entreprise. Leur but reste de créer et développer un potentiel qui sera valorisé par le marché et revendu dans les deux à cinq ans. Certains lancent plusieurs start-up.

S.L. : Comment ces « potentiels » peuvent ils s’exprimer dans les domaines de la supply-chain 
 ?

C.C-S : Je pense que l’essentiel des innovations portées par les start-up dans la supply-chain concernent les liens entre les personnes physiques et leur environnement notamment, en favorisant le traitement d’un plus grand nombre de données dans des process de tracking, en ajoutant des capteurs connectés, en améliorant les performances du transport.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui se tiendra à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.