Accueil / L’invité /

« La participation des grands comptes à nos réflexions est fondamentale… »

, par Gilles Solard

Philippe Hoguin a été nommé à la direction de l’Innovation de l’éditeur de logiciels de supply chain Hardis. Une première pour une entreprise du monde de la logistique qui s’apprête à créer un think tank et à lancer ses premières initiatives en 2014.

S.L. : Les directions de l’innovation ont jusqu’à présent été l’apanage des grandes entreprises. Votre groupe compte 630 personnes dans l’activité d’éditeur de logiciels et de société de conseils et de services informatiques. La création d’une direction de l’Innovation correspondait à quels besoins précis ?
PH : Le groupe Hardis est actuellement dans une phase de transition managériale. La nouvelle équipe dirigeante a pour objectif de dynamiser la croissance et la profitabilité de l’entreprise. Il est donc stratégique pour notre groupe de se différencier par l’excellence opérationnelle mais aussi par l’innovation pour optimiser notre portefeuille d’activités. Nous pensons avoir la bonne taille pour investir dans l’innovation. Suffisamment grande pour disposer d’un grand nombre de clients avec lesquels réfléchir, suffisamment petite pour être agile et passer rapidement de l’idée à sa mise en œuvre.

S.L. : A 57 ans, vous avez 35 ans d’expérience dans le conseil, l’ingénierie des processus et l’informatique avec une formation d’ingénieur doublée de celle d’un financier. Faut-il nécessairement un cursus aussi chargé pour prendre en main une telle fonction ?
PH : Ma curiosité, mon intérêt pour la nouveauté, mon goût pour le mouvement et les échanges me paraissent plutôt être les ingrédients indispensables pour ce type de fonction. Mon cursus et mon expérience sont simplement des outils qui m’aideront à manager les opportunités que je vais m’employer à créer.

S.L. : Vous allez constituer un comité de l’Innovation pour fédérer les compétences internes. Il aura combien de personnes et fonctionnera comment ?
PH : Ce comité devrait compter de l’ordre de 10 personnes pour que toutes les spécialités du groupe soient représentées. Mais notre intention est d’ouvrir le plus possible la réflexion sur l’extérieur du groupe. Les premiers clients à qui nous en avons parlé sont intéressés. Nous comptons aussi partager avec quelques partenaires et start-up proches de nous. Le cadre de référence pour ce comité sera la stratégie du groupe. Dans ce cadre, nous constituerons progressivement un réservoir d’idées (think tank) au croisement entre ce que pourraient être les besoins de nos clients et les solutions émergentes. Notre ambition est de lancer nos premières initiatives concrètes sur 2014 et 2015.

S.L. : avez-vous d’ores et déjà des pistes de travail puisque vous êtes dans l’entreprise depuis longtemps ?
PH : A ce stade, j’ai des idées personnelles, mais je n’ai pas encore eu le temps de rencontrer toutes les personnes avec lesquelles je souhaite travailler. Sans prendre trop de risques, j’imagine toutefois que les pistes sur lesquelles nous allons travailler concerneront les domaines du Big Data, de la logistique cross-canal et des nouveaux usages du « client final » avec ses outils mobiles, ses objets connectés ou encore l’informatique vestimentaire. Il faudra encore attendre quelques mois pour pouvoir être plus précis sur ces pistes si toutefois nous nous autorisons à les divulguer.

S.L. : Compterez-vous sur les groupes de réflexion que vous allez mettre en place avec les grands comptes pour orienter votre réflexion ?
PH : Leur participation à nos réflexions est fondamentale. Nous comptons sur eux pour nous soumettre leurs problématiques, nous apporter leurs visions, leur expertise de leurs métiers et leur connaissance des besoins de leurs clients. De notre côté, nous leur apporterons avec nos partenaires notre vision des possibilités de réponse à ces besoins, basée sur notre vision des solutions émergentes, au plan de la technologie bien sûr, mais aussi des processus et de l’organisation des entreprises. Nous apporterons aussi notre capacité à réaliser des maquettes et des prototypes grâce à la palette de nos spécialités qui sera complétée par celle de nos partenaires.

Votre question

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Vous
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 166 - Septembre 2017

Stratégies Logistique n°166 est paru.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°13 - Value Chain Software

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Software, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 15 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.