Accueil / Supply chain management /

e-commerce

Des supplychain toujours en mouvement

, par SABINE CARANTINO

En forte croissance et toujours plus concurrentiel, le e-commerce se transforme. Les acteurs de la supplychain suivent le mouvement avec beaucoup de créativité pour répondre à la modernisation des entrepôts, à la nécessaire vision globale de tous les stocks, à l’orientation des préparations de commande en entrepôts ou dans les différents circuits de distribution…

Chiffres et études en témoignent. Le e-commerce (dit encore B to C, ou vente en ligne) est devenu une évidence pour tous, consommateurs internautes, enseignes de distribution et industriels. Sa croissance est restée très soutenue, + 14,6 % de ventes en 2016 versus 2015 (selon la Fevad).
Elle a même connu une « ré-accélération ». Le e-commerce a permis à une entreprise sur deux de progresser en 2016, sans que leur rentabilité soit entamée. Ce qui est très significatif ! Et un plus grand nombre de PME et de TPE (tous secteurs confondus) est entré dans le B to C (15 % en 2016 contre 10 % en 2015), très souvent par le biais de revendeurs comme les places de marché mais aussi en créant leur propre site Internet, et dans tous les cas avec une grande demande en moyens logistiques. A noter que, selon les estimations de cette enquête, le marché du ecommerce devrait rester dynamique en 2017.
Des e-commerçants en pleine ébullition
Les profils des e-commerçants ont ainsi beaucoup évolué, en taille (beaucoup plus de PME/TPE), en métiers (plus d’industriels), en secteurs d’activité (beaucoup plus d’accessoires d’ameublement, de décoration, d’ustensiles de loisirs, de pièces de rechange, d’outillages…).
Les industriels sont arrivés en force. Certains créent et maintiennent des sites marchands, même s’ils ne sont pas rentables, tout simplement pour se préparer au commerce de demain. D’autres, comme l’observe Hervé Marcastel, consultant manager chez Elcimaï, « lancent des sites marchands qu’ils ouvrent à des produits complémentaires à leur offre, fabriqués par d’autres industriels, invités sur leur plate-forme, et dont ils devront assurer la logistique ».
L’omnicanal s’est imposé. Quasi tous les retailers s’y intéressent de près ou de loin et mettent en œuvre des moyens concrets pour améliorer l’expérience-client dans ce domaine. Bertrand Chabrier, directeur du développement du prestataire logistique C-Log, confirme l’ampleur des enjeux : « Ce sont les acteurs de l’omni-canal qui connaissent les plus fortes croissances ».
« Pour contrer la poussée des pure players, les retailers alimentaires ou spécialisés se sont donnés un nouveau défi, une meilleure utilisation de leurs magasins », corrobore Florent Boizard, directeur solutions logistique chez Hardis. En témoignent aussi la stratégie d’Amazon, qui cherche à ouvrir des boutiques, et les rapprochements de Cdiscount avec Casino et de Rue du Commerce avec Carrefour.

Retrouvez l’intégralité du dossier dans le n°163 de Stratégies Logistique

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 164 - Avril / Mai 2017

Stratégies Logistique n°164 est paru.

Hors-série n°12 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui se tiendra à Paris - La Défense le 25 avril 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°11 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 13 décembre 2016.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.