Accueil / Entreprise /

Chep veut être bien plus qu’un loueur de palettes

, par Stratégies Logistique

En organisant la visite d’un de ses sites de service de tri et de réparation de palettes à Templemars dans le Nord, Chep a rappelé son savoir-faire en matière de location et de gestion de palettes tout en présentant sa volonté d’accompagner la supply chain de ses clients.

Lors de la visite organisée début octobre de son centre historique de Templemars dans le Nord, Chep est revenu sur sa volonté de performance et d’innovation dans le domaine de la location-gestion de palettes : que ce soit dans la réception du bois, le déchargement, la détection de l’humidité, la fabrication mais aussi le tri automatisé des palettes, le désossage robotisé pour limiter la pénibilité et la réparation avec des postes de travail optimisés, Chep a mis au point un process standardisé efficace, capable d’assurer la cadence de 1200 palettes par heure. Résultat : 95% du volume sont des palettes reconditionnées.

Robotisation, automatisation

Inspectées une à une dans un scanner géant, le process de Chep permet de définir, en fonction du défaut constaté, un circuit court vers le poste de dépollution (pour laver, brosser, enlever le papier, le carton, le plastique, etc.) et un circuit long vers les postes de réparation avec notamment le robot Klippa, une machine unique en Europe permettant d’enlever les éléments défectueux, à raison de 70 pièces par heure (tenant ses instructions du scanner). Dans le cadre du déploiement de cette automatisation à travers l’Europe, CHEP s’apprête à investir plusieurs centaines de milliers d’euros.

Aujourd’hui, ce site historique, géré en propre par l’entreprise, traite chaque années 5 millions de palettes avec 85 salariés. Un exemple qui sert de modèle aux 27 autres centres de service de France sous-traités, ouverts en partenariat avec des prestataires. Le site de Templemars a été le premier a être certifié ISO 9001 pour la réception, le chargement, l’inspection, la réparation et le lavage des palettes. "60% du volumes des palettes est certifié, l’objectif pour 2020 est d’atteindre 100%", explique Latifa Gahbiche, directrice générale de Chep France.

Optimisation des tournées

Chep a aussi rappelé qu’il était plus qu’un simple loueur de palettes, se positionnant comme « partenaire-conseil ». Pour répondre à leurs besoins logistiques, l’entreprise a carrément ouvert un département "collaboration supply chain clients" pour les aider à optimiser leurs tournées, notamment en massifiant les flux avec d’autres chargeurs. Ce service concerne 42 clients et 22 lignes : il a permis d’éviter « sur les seuls mois de juillet et août 2017, 768 tonnes de CO2 ». Chep va encore plus loin en proposant la mutualisation des surfaces logistiques, en implantant des sites de tri et de réparation de palettes in-situ, notamment chez Pastacorp, Affinity et Ulog (logistique de Système U). A Mulhouse par exemple, Ulog prête les locaux au transporteur Transalliance, qui opère en retour le tri et la réparation des palettes pour Chep.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui se tiendra à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.